Le 21 Mars 2017, quelques semaines après mon prix reçu au Grand Théâtre, j’avais aussi eu l’honneur de recevoir une autre récompense. Ce 2ème prix m’a été décerné pour ma nouvelle « Hugo ou Senghor« . L’évènement fut organisé par le Club Littéraire Francophone du département de Lettres Modernes.

La cérémonie s’est très bien déroulée dans l’ensemble et je remercie le Club qui organise cet événement une fois par an.

Primé 3 années de suite

Hugo ou Senghor deuxième prix image 2

Grace à Dieu, c’est la 3ème fois que je fais parti des lauréats de ce concours de nouvelles :

  • 2015: 2ème prix pour ma nouvelle « Angoissantes Révisions« 
  • 2016: 1er prix pour « Angoissantes Révisions 2: Le Voleur invisible« 
  • 2017: 2ème prix pour « Hugo ou Senghor« .

Cela ne signifie bien sur pas que je suis plus intelligent que les autres. J’ai juste eu de la chance et je félicite aussi les autres participants et lauréats qui n’ont pas démérité. Notamment la 1ère de cette année: Sokhna Dieng.

Très prochainement, je compte inviter les lauréats de ces concours à partager leur expérience de l’écriture avec nous.

Ci-dessous, vous pourrez découvrir le résumé de ma nouvelle « Hugo ou Senghor ».

Résume de la nouvelle « Hugo ou Senghor »

Hugo ou Senghor deuxième prix image 3

Cette nouvelle est une histoire d’horreur de 10 pages. L’histoire se déroule durant notre époque qui est une ère de banditisme, de racisme et de terrorisme.

3 amis apprennent l’existence d’un casting de film d’horreur qui doit se dérouler dans une grande maison. Comme leur amie Awa insiste pour se faire accompagner, Maliame et Alpha s’y rendent pour lui faire plaisir.

Mais, le jour J, dès qu’ils entrent dans la maison, ils se font assommés par derrière. Les 3 amis se retrouvent alors séquestrés dans une petite pièce. Bientôt, ils découvrent que leur agresseur est un psychopathe qui se surnomme L’Examinateur

Thèmes du récit « Hugo ou Senghor« 

Hugo ou Senghor deuxième prix image 4

Cette histoire parle donc du fait de vouloir que tout le monde ait la même façon de penser que nous.

En effet, les gens veulent souvent que les gens aient les mêmes idéologies qu’eux, la même vision du monde et la même religion.

Ainsi, parmi les nombreux thèmes, vous trouverez le racisme, le nazisme, le sexisme, la marginalisation et enfin le terrorisme.

A-t-on le droit de faire du mal à son semblable, de le mépriser ou de le tuer à cause de nos différences? Voilà les questions que soulèvent ce récit.

J’espère que vous avez désormais un petit aperçu de l’histoire. S’il plait à Dieu, j’insérerai cette nouvelle dans le projet de recueil dont je vous avais récemment parlé.

concours de nouvelles image 5

C’est dans cet article si vous ne l’aviez pas encore lu :

Concours de nouvelles, 4ème prix

On se dit donc à très bientot, chers amis écrivains.