Bienvenue dans ce nouvel article intitulé « Le schéma du récit fantastique expliqué par Syfy« . Mais, si c’est votre première visite dans le blog, cliquez d’abord ici.

Aujourd’hui, j’ai décidé de partager avec vous une excellente vidéo trouvée sur Youtube. C’est une analyse du récit « L’inventaire fantôme » de Franck DION.

Attention! Si vous n’avez pas encore regardé la vidéo, j’espère que vous n’allez pas me considérer comme un spoileur?

Si vous le souhaitez, vous pouvez d’abord regarder la vidéo (à la fin de l’article) avant de lire mon analyse.

 

Résumé de l’idée de l’histoire

Un huissier se rend dans la maison d’un collectionneur du nom d’Albert Lamartine pour saisir ses biens. Mais, au fur et à mesure qu’il explore la maison, il devient le témoin d’étranges phénomènes.

 

1) La situation initiale (les avertissements)

1ère étape du schéma du récit fantastique selon Syfy. La vidéo commence tout naturellement par nous décrire la situation initiale. On voit d’abord l’huissier dans un ascenseur. Le décor autour de lui a un aspect sombre et lugubre (le brouillard, les oiseaux noirs, etc.). N’oublions pas de mentionner aussi l’ambiance sonore (le bruit des oiseaux et la musique de film).

Le spectateur assiste ensuite à une première interruption du récit. Le réalisateur de la vidéo nous présente un avertissement (l’étrange visage même s’il est inanimé).

récit fantastique 2

Vient s’afficher ensuite le titre de l’histoire: « L’inventaire fantôme ». Rien que la police de caractère choisie nous montre qu’on a affaire à un récit d’épouvante.

Ensuite, au fur et à mesure que l’ascenseur monte, on voit les écritures vaciller. Le récit se poursuit alors en étant ponctué par d’autres avertissements. C’est le cas de celui qui nous montre un second visage étrange.

Pour la troisième fois, on nous montre encore un visage. Le spectateur averti pourrait alors comprendre que ce détail qui revient encore et encore n’est pas anodin.

Dès que le protagoniste arrive dans la maison d’Albert Lamartine le collectionneur, il est totalement sidéré. Cette surprise devient ainsi un nouvel avertissement pour le spectateur. L’avertissement qui suit concerne le propriétaire qui est vieux. Ce dernier invite l’huissier d’un geste de la main à entrer dans la maison. Silence entre les deux personnages.

Dès que l’huissier ferme la porte, on entend le bruitage d’un étrange rire. L’huissier remarque alors que toutes les pièces de l’appartement sont vides (avertissement). Le plan serré du réalisateur nous permet alors de voir à quel point notre protagoniste est surpris.

 

Autres avertissements dans le récit fantastique

Bon, je crois que si je continue à recenser les avertissements du récit, on va passer l’éternité là-dessus. Ceux qui vont donc suivre sont:

  • Le fait que le propriétaire dise à l’huissier qu’il collectionne « des souvenirs dont plus personne ne veut ». Bien sûr, l’huissier ne prend pas trop au sérieux ce détail.
  • Les marques qui disparaissent derrière le mur
  • Les lunettes de l’huissier qui tombent. ça semble banal. Mais, à travers ce petit détail, une multitude d’interprétations peuvent être faites. ça peut être le symbole d’un grand drame qui attend l’huissier.
  • Un nouveau visage étrange
  • Le fait que le lieu soit bien plus gigantesque que ne le pensait l’huissier.
  • La radio que le protagoniste qualifie de récalcitrant.
  • Le miroir « à faire peur ». L’huissier s’y mire pendant un certain temps avant de partir. Mais il ne s’est pas rendu compte que son reflet est toujours dans le miroir.
  • la statue qui se cache les yeux.

Voilà! C’est fini pour les avertissements.

 

A quoi servent les avertissements? Ce que j’en pense.

Ceci n’est que mon humble avis et je peux parfaitement me tromper dans mon interprétation. Si tel est le cas, vous pourrez librement contester après. Je pense donc que ces avertissements peuvent avoir les rôles suivants:

  • préparer l’esprit du lecteur ou spectateur aux événements surprenants qui vont se dérouler. Ainsi, nous acceptons plus facilement l’intrusion du surnaturel dans le monde réel. A mon avis, les avertissements sont comme une sorte d’échauffement pour nous.
  • planter le décor (dans la situation initiale)
  • nous apprendre dès le début que l’on va regarder un récit fantastique.

 

2) L’événement fantastique

Dans ce récit, le premier témoin de l’intrusion du fantastique dans l’histoire est le spectateur. Tout d’abord, il voit passer rapidement derrière l’huissier quelque chose de non identifiable pour le moment. Est-ce un fantôme? On ne sait pas encore. Y a du suspense.

Franck DION le réalisateur glisse ensuite un dernier avertissement: l’ampoule qui éclate subitement. Dans les plans qui suivent, on voit ensuite les créatures (des fantômes peut-être) repasser furtivement. L’huissier ne s’est toujours rendu compte de rien ou peut-être qu’il ne le veut pas.

Il y a ensuite un autre événement fantastique. L’huissier réalise enfin que quelque chose d’étrange se produit.

Conséquence: à partir de ce moment-là va naître en lui un sentiment d’angoisse.

récit fantastique 3

3) Les aventures

On pourrait qualifier cette partie comme étant équivalente des péripéties dans le schéma narratif. Voici les aventures que nous pouvons recenser dans ce film.

  • L’huissier voit l’un des visages (des statues) s’animer et lui sourire.
  • La radio se met en marche toute seule.
  • Les objets qui prennent vie.
  • les couloirs qui bougent.

 

Je tiens à vous préciser qu’il est rare qu’un récit fantastique me fasse peur. Mais, le dernier élément de la partie « Aventures » me surprend chaque fois. C’est la partie où le grand tableau s’anime brusquement, avec un regard agressif. Franchement, ça m’a vraiment fait flipper à deux ou trois reprises. Je ne sais pourquoi ça me surprend autant et si ce sera le cas pour vous.

A partir de là, l’huissier va certainement se rappeler de l’avertissement du proprio de l’appart. Ce dernier lui avait bien dit que personne ne voulait de ces collections.

Conséquences des aventures: le personnage est envahi par la peur.

 

4) Le personnage vit sa dernière aventure

Quand il ouvre à nouveau la grande pièce pour vérifier, il se rend compte que tout a disparu. L’on se demande alors si ce n’était qu’un mauvais rêve?

 

5) Situation finale

A la suite de tous ces événements, l’huissier finit par perdre la tête (ou perdre le nord).

 

Pour ceux qui veulent suivre d’eux-mêmes la vidéo sur le récit fantastique, la voici.

 

Et vous? Etes-vous d’accord avec moi sur les différentes étapes mentionnées pour le récit fantastique? N’hésitez pas à me dire ce que vous pensez de cet article dans les commentaires. Si vous l’avez aimé, n’hésitez pas à partager dans les réseaux sociaux. Si c’est le contraire, n’hésitez pas à me dire  ce qui peut être amélioré.

A la semaine prochaine!